Covid-19 : comment faire tourner l'économie en attendant le redémarrage du tourisme

coronavirus
Comment faire tourner l'économie en attendant le redémarrage du tourisme
©CCO
Le tourisme est au ralentit au fenua et affiche une baisse de la fréquentation touristique de plus de 80 %. Les entreprises, elles, s’adaptent pour faire tourner l’économie.
Olivier Kressmann, spécialisé dans le digital observe une baisse de son chiffre d’affaire auprès des entreprises touristique. Et paradoxalement, de nouvelles demandes émergent des employeurs. Ceux-ci adoptent par exemple la dématérialisation des bulletins de paye.

Même constat à Taravao sur ce chantier naval, où les carnets de commandes sont chamboulés. Ici, 47 salariés s’attèlent à construire et à rénover les navires de tourisme et de pêche.

Hervé Driano, directeur de Nautisport Industries « L’activité de construction navale a été impactée avec la covid, principalement l’activité touristique, les clubs de plongée et le transport passager-hôtellerie donc on a eu des commandes annulées et différées en attendant que la situation redevienne normale »

En préparation, il y a justement le Ulysse 2. Ce navire de 23 mètres sera prêt en décembre et pourra partir pour de longues campagnes de pêche. Car, si le tourisme est en baisse, la pêche elle, permet garder une activité constante sur le chantier.

« On mise beaucoup sur de futurs unités de pêche, certains armateurs sont en passe de passer ces commandes et d’autres attendent l’attribution de nouvelles licences de pêche. Donc l’année 2021-2022 sera très liée à ces commandes de nouvelles unités de pêche » explique Hervé Driano.

A Punaauia, si les touristes se font rares, les produits des terroirs eux, ont le vent en poupe. Consommer local est dans l’air du temps. D’ailleurs 40% des produits vendus dans cet établissement sont fabriqués ou transformés au fenua. Marc Stuhlfauth, directeur d’un supermarché essaye de mettre en avant tous les produits issus de l’agriculture, de la production locale et du petit artisanat "On essaye de créer des contrats et des accords avec tout le tissus local de production"

Selon le président du Medef, Frédéric Dock, les revenus liés au tourisme sont en chute libre, raison de plus pour ré-orienter l’économie du fenua vers une économie plus locale et ainsi moins dépendre de l’extérieur.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live